Skip navigation links (access key: Z)Bibliothèque et Archives Canada / Library and Archives CanadaSymbol of the Government of Canada
English - English version of this Web pageAccueil - Page principale du site Web institutionnelContactez-nous - Communiquez avec l'institutionAide - Renseignements sur la façon d'utiliser le site Web institutionnelRecherche - Recherche dans le site Web institutionnelecanada.gc.ca - Site Web du gouvernement du Canada

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Élément graphiqueÉlément graphique
Introduction
Seul au sommetLe chemin vers le pouvoir
À la tête du Canada
La vie privée
Les lendemains
Élément graphique
Profils
Discours
Commentaires
Élément graphique
Bannière : Premier parmi ses pairs : Le premier ministre dans la vie et la politique au Canada
Bannière : Pierre Elliott Trudeau
Pierre Elliott Trudeau.

Anecdote

Un premier ministre dans de drôles d'habits

De tous les premiers ministres, Pierre Trudeau passe pour être celui qui a été le plus excentrique dans sa tenue vestimentaire. Son non-conformisme dans ce domaine l'a plus d'une fois placé dans des situations difficiles. Un jour, pendant la guerre, alors qu'il est étudiant à l'université, il trouve dans le grenier d'un ami des uniformes militaires allemands datant du XIXe siècle. Trudeau et son copain décident de jouer un tour à des amis et d'aller leur rendre visite déguisés en officiers prussiens. Coiffés des célèbres casques d'acier garnis d'une pointe, ils foncent à toute allure sur leurs motocyclettes, au grand étonnement des passants!

Au cours du voyage qu'il fait, sac au dos au Moyen-Orient en 1948, Trudeau adopte le costume local et se laisse pousser la barbe. Il se mêle si bien à la population qu'à Jérusalem, des soldats arabes le prennent pour un espion juif. Il faut l'intervention d'un prêtre catholique pour empêcher que Trudeau ne soit accusé d'espionnage, un crime passible de la peine de mort!

Après son élection comme député en 1965, il sème souvent la consternation chez ses collègues de la Chambre des communes par ses tenues peu orthodoxes. Ses cheveux longs, ses sandales et ses cravates mal nouées ne cadrent décidément pas avec les normes habituelles ayant cours dans cette noble enceinte. Il essuie même les réprimandes de l'ancien premier ministre John Diefenbaker à ce sujet!


Source : Les premiers ministres du Canada, 1867-1994 : biographies et anecdotes, [Ottawa], Archives nationales du Canada, [1994], 40 p.

Trudeau : page principale


Divulgation proactive